vendredi 7 décembre 2012

Tranquilli-T en pratique


Tranquilli-T en pratique

Suite à un reportage un peu simpliste de l'émission Enquête...

Deux cas réels imprévus et inusités!


Cas #1 Désistement

Les Clients :
   
Client Vendeur
 
Client Acheteur
 
Monsieur et  Madame Cholette
 
Monsieur et Madame Auger
 
Clients Tranquilli-T RE/MAX
 
Ne sont pas clients Tranquilli-T RE/MAX


Dates :

5 juin 2009 : PA signée et réalisée
26 octobre 2009 : signature de l’acte notarié prévue
28 août 2009 : Monsieur Auger est arrêté et mis en prison. Madame Auger veut poursuivre la transaction.
4 mars 2010 : la propriété est finalement vendue à une tierce partie

Conséquences pour les acheteurs :
En raison des circonstances, l’institution financière retire son financement puisque Madame Auger ne peut assumer l’hypothèque seule. Les acheteurs doivent se désister.

Conséquences pour les vendeurs :
Ils doivent supporter 2 propriétés entre le 26 octobre 2009 et le 4 mars 2010.

Ce que fait Tranquilli-T :
Tranquilli-T rembourse, pour cette période, les frais additionnels aux vendeurs.

Frais additionnels remboursés aux vendeurs :
Sur la nouvelle propriété : Intérêt sur le prêt relais (bridge).
Sur la propriété à vendre : chauffage, électricité, taxes municipales et scolaires, système d’alarme, contrat de déneigement et assurance habitation (qui a doublé puisque la propriété est devenue vacante).
Les frais payés : 6 059.35 $

******************************************************************************


Cas #2 Délai

Les Clients :
   
Client Vendeur
 
Client Acheteur
 
Monsieur et  Madame Payer
 
Monsieur et Madame Bertrand
 
Clients Tranquilli-T RE/MAX
 
Ne sont pas clients Tranquilli-T RE/MAX


Dates :

1er septembre 2010 : PA signée et réalisée
10 novembre 2010 : signature de l’acte notarié prévue
8 novembre 2010 :Madame Payer accouche prématurément, et s’ensuivent des complications.

Conséquences pour les acheteurs :
Les vendeurs ne se présentent pas au rendez-vous du 10 novembre et la signature doit être reportée au 15 novembre 2010.

Conséquences pour les vendeurs :
Les acheteurs ont des frais de 750.00 $ parce qu’ils ont dû annuler les services d’un entrepreneur prévu pour le 10 novembre, pour faire des travaux dans la nouvelle demeure. Ils demandent aux vendeurs de leur rembourser ces frais à titre de compensation.
Les vendeurs doivent annuler leurs déménageurs, également prévus le 10 novembre, et subissent une pénalité de 693.93 $

Ce que fait Tranquilli-T :
Tranquilli-T rembourse les frais additionnels aux vendeurs.

Frais additionnels remboursés aux vendeurs :
Même si le délai est causé par les vendeurs, puisque cet événement est imprévu et inusité, Tranquilli-T rembourse les frais de 750.00 $ réclamé par les acheteurs aux vendeurs et paie également les frais d’annulation de 649.93 $ réclamé par la compagnie de déménagement aux vendeurs.

jeudi 6 décembre 2012

Investir dans des REER ou un CELI ?


Le REER ou le CELI ?

Le régime enregistré d’épargne-retraite (REER) et le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) sont deux instruments d’épargne qui ont chacun leurs objectifs et leurs avantages. Lequel s’avère le plus avantageux en fonction de votre situation?

Quand favoriser le REER?

Le REER est souvent utilisé afin d’accumuler des économies à l’abri de l’impôt en vue de la retraite. L’imposition des rendements est reportée jusqu’à ce que les sommes soient retirées du régime, généralement à l’âge de la retraite. Il s’agit ainsi d’un excellent moyen de différer une partie de votre salaire afin de combler le manque à gagner à votre retraite. De plus, les cotisations peuvent être déduites du revenu imposable, ce qui peut entraîner un remboursement d’impôts.
Le REER est spécialement avantageux si le taux d’imposition du retrait est inférieur au taux de déduction du dépôt initial. C’est le cas de la majorité des gens, puisqu’il est fréquent que les revenus à la retraite soient moindres que lors de la vie active. De plus, le REER peut donner accès à d’autres programmes connexes, tel que le Régime d’accession à la propriété (RAP).

Quand favoriser le CELI?

Le CELI permet quant à lui d’investir jusqu’à 5 000 $ annuellement pour différents projets, cela sans imposition sur les revenus de placement générés. Lors d’un retrait au compte, le capital et les revenus ne sont pas assujettis à l’impôt. Cependant, les cotisations au CELI ne sont pas déductibles du revenu imposable.
Le CELI peut être avantageux pour une multitude de projets à court ou à moyen terme. Il s’agit également du compte idéal pour réserver des fonds en cas d’imprévus. À plus long terme, le CELI pourrait aussi profiter :
  • aux gens qui prévoient un taux d’imposition plus élevé lors du retrait que lors de la cotisation au REER;
  • aux gens ayant déjà maximisé leur REER et disposant de sommes non enregistrées à investir;
  • aux retraités de 71 ans ou plus ne pouvant plus cotiser au REER;
  • aux investisseurs qui réussissent à épargner certaines sommes malgré leurs faibles revenus, dont les étudiants (18 ans et plus) et les gens ayant droit au Supplément de revenu garanti (SRG).
Le REER et le CELI permettent tous deux d’investir dans une vaste gamme de produits financiers. Le tableau qui suit vous permettra de repérer rapidement les caractéristiques qui les distinguent.

 REERCELI
Droits de cotisation12013 : 23 820 $
2012 : 22 970 $
2011 : 22 450 $
(jusqu’à concurrence de 18 % du revenu gagné)
2012 : 5 000 $
2011 : 5 000 $
(sans égard au revenu gagné)
Déduction de la cotisationOuiNon
Report des droits inutilisésAccumulation annuelleAccumulation annuelle
Création de nouveaux droits de cotisation si retraitNonOui, à partir de l’année suivante
Imposition des revenusNonNon
Imposition des retraitsOuiNon
Impact sur les programmes sociaux (PSV, SRG)OuiNon
Échéance du régimeL’année du 71e anniversaire du cotisantAucune
Possibilité de cotiser au compte du conjointOuiNon (les fonds peuvent être transférés au conjoint pour qu’il contribue à son compte)
Possibilité de donner en garantieNonOui
Retrait minimum obligatoireOui (une fois le REER transformé en FERR)Non
*PSV : Pension de la Sécurité de la vieillesse, SRG : Supplément de revenu garanti.
** FERR : Fonds enregistré de revenu de retraite.

Toujours indécis?

N’hésitez pas à faire appel à votre conseiller. Il saura vous éclairer en fonction de votre situation et de vos projets.

Source: 
Richard Perron (Directeur – Développement des affaires)
Banque Nationale

mercredi 5 décembre 2012

Si discret et si dangereux?

Si discret et si dangereux: Moisissure, Amiante et Vermiculite.
La moisissure, l’amiante et la vermiculite, que l’on détecte parfois dans les maisons ou les immeubles, sont souvent mal comprises. Lorsque les gens rencontrent ce type de problème ou de situation, que ce soit au cours de l’inspection d’une maison en vue d’un achat, ou dans leur vie de tous les jours, dans leur propre maison,  ils ont souvent des idées préconçues qui ne les aident pas nécessairement à prendre les décisions les plus optimales et éclairées, pour le traitement de leur situation spécifique.
Moisissure : La moisissure est constituée de champignons microscopiques qui poussent généralement dans toutes les maisons. La situation ne devient très préoccupante que s’il s’agit de grandes quantités de moisissure, quantités qui peuvent affecter la structure même d’une maison, ou de moisissures toxiques.
Si la moisissure ne couvre qu’un espace de moins d’un mètre carré, on la considère  « mineure » (même jusqu’à trois petites taches, ce n’est pas très important). Dans des cas semblables, le propriétaire de la maison peut nettoyer lui-même l’espace rapidement, efficacement, et de façon très sécuritaire, sans avoir à faire appel aux services d’un expert.
Il est surtout important de les nettoyer dès qu’on les découvre, parce que le problème peut facilement s’amplifier si on l’ignore. Le propriétaire de la maison doit prendre toutes les précautions nécessaires pour maintenir au minimum les taux d’humidité de sa maison. Cette précaution peut faire toute la différence entre quelques dollars seulement, lorsque le problème est réglé adéquatement dès le départ, et quelques milliers de dollars, s’il est trop tard.
Si la moisissure réapparaît après un nettoyage régulier, ou si elle semble se répandre dans d’autres endroits, il est alors préférable de retenir les services d’un expert. Cet expert doit être une personne d’expérience qui a déjà réglé divers problèmes de moisissure et qui dispose de connaissances pratiques pour remédier à la situation. Nous ne vous recommandons pas d’effectuer des tests de l’air ambiant parce qu’en général, lorsque l’on diagnostique un problème de moisissure, il est préférable, et certainement plus rentable, d’investir dans le coût des services d’un inspecteur professionnel ou dans la solution même du problème.
Amiante et vermiculite : Les deux minéraux, l’amiante et la vermiculite, sont des minéraux naturels qui ont été utilisés dans une large gamme de produits commerciaux, notamment dans les produits isolants et électriques, de même que dans plusieurs produits utilisés dans les travaux domiciliaires (le calfeutrage, les tuiles et les bardeaux), parce qu’ils sont excellents pour l’isolation et qu’ils réduisent les risques d’incendie. L’utilisation des deux minéraux contenus dans divers produits, aussi bien l’amiante que la vermiculite, est réglementée et contrôlée depuis les années 1990.
Santé Canada et l’Agence de protection environnementale américaine (EPA) stipulent que l’amiante et la vermiculite ne présentent que très peu de risque pour la santé, si elles sont bien isolées et si elles ne sont pas exposées à l’intérieur d’une maison ou dans un environnement fermé. Elles ne présentent  des risques pour la santé que si des fibres circulent librement dans l’air ambiant que respirent les gens. Cela peut se produire lorsque des produits contenant de l’amiante se brisent, à la suite de la détérioration ou d’un bris quelconque. Les gens peuvent s’exposer eux-mêmes à de tels risques, souvent sans même s’en rendre compte, s’ils ne prennent pas les précautions nécessaires lorsqu’ils rénovent ou qu’ils déplacent des produits ou des matériaux contenant de l’amiante.
Les agences responsables de la santé publique et de l’environnement recommandent par ailleurs de bien isoler les matériaux, si vous n’avez pas besoin de les déplacer ou de les enlever. Elles recommandent même de sceller toutes les fissures et les trous dans les plafonds, en dessous de l’isolant, de calfeutrer les cadrages de fenêtres et de portes, de même que les plinthes et  les prises de courant. Il est possible d’ajouter de l’isolant par-dessus la vermiculite, moyennant des coûts variant entre 500 et 1 000 $, selon le type de maison et le type d’isolant utilisé.
Si le propriétaire a des doutes, ou s’il veut effectuer des rénovations, ou encore, réaménager un espace, il serait préférable qu’il fasse appel aux services d’un professionnel bien formé et qualifié pour retirer adéquatement la vermiculite et l’amiante, avant même d’effectuer ses travaux. Lorsque l’on manipule ou déplace ces matériaux, ils peuvent se répandre dans la maison et causer de sérieux problèmes de santé, en plus d’entraîner des dépenses encore plus importantes par la suite.

Cet article a été écrit par The Home Inspection Network, un réseau d’inspecteurs de bâtiments professionnels et expérimentés, sur le terrain, et de conseillers énergétiques, axé sur les besoins réels des courtiers immobiliers. Site Web : www.homeinspectionnetwork.ca. Communication sans frais au numéro : 1-855-232-9778.

jeudi 18 octobre 2012

Comprendre l'équilibre du marché immobilier


Comment déterminer la juste valeur marchande de votre propriété sans connaître les subtilités du marché immobilier local?

Voici maintenant la grande question;"Quel sera mon prix de vente ou d'achat?". Vous savez que la l'évaluation de la juste valeur marchande en tenant compte des conditions immobilières et économiques actuelles est cruciale, et sachez que le fait de demander un prix excessif peut être tragique pour une nouvelle inscription. Il en va de même pour votre prix d'achat.

Un courtier immobilier pourrait vous fournir de précieux renseignements que vous ne pourriez jamais trouver seul; le prix de vente des propriétés du voisinage, l’état actuel du marché immobilier local, et ce prix de vente à demander qui est si important pour maximiser le rendement du capital que vous avez investi tout en restant intéressant sur le marché ou vous évoluez.

Si vous êtes un vendeur, lorsque vous commencerez à travailler avec un courtier immobilier, il vous fournira une analyse comparative de marché (ACM) personnalisée indiquant quel prix les acheteurs sont prêts à payer actuellement pour une propriété comme la vôtre dans le quartier.

Pour un acheteur, cette analyse du marché vous permet d'offrir un prix adéquat et éviter une surévaluation de la propriété convoitée.

Votre courtier immobilier fait cette analyse de propriété en comparant l’activité du marché et le prix des propriétés semblables à la vôtre dans votre quartier. Le prix des propriétés qui ont récemment été vendues représente ce que les acheteurs sont prêts à payer. Les propriétés inscrites sont offertes au prix que les vendeurs espèrent obtenir. Les propriétés dont les inscriptions sont échues étaient généralement surévaluées ou mises en marché de façon inadéquate.

L’ACM vous donne donc une marge relative à la vente ou l'achat que vos concurrents n’auront peut être pas. Les très nombreux vendeurs qui posent l’affiche « À vendre par le propriétaire » n’auront pas accès à une telle information. Il en va de même pour les acheteurs ne travaillant pas avec un courtier immobilier. Les experts de l’industrie de l’immobilier bénéficient d’un accès exclusif à la plus grande partie des données de cette analyse. C’est pourquoi l’expérience de votre courtier immobilier et son étroite connaissance du marché immobilier en font la personne la mieux qualifiée pour interpréter ces données et faire des recommandations avisées.

Bien que vous puissiez voir quel prix demandent les vendeurs pour leurs propriétés en examinant les inscriptions SIA, cela ne vous aidera pas à déterminer le prix de vente réel. Celui-ci diffère presque toujours du prix demandé, parfois même considérablement selon l’état du marché immobilier. Et dans la mesure où votre courtier immobilier gagne sa vie en vous représentant lors de  l'achat ou la vente de propriétés, soyez assuré qu’il est à l’affût de tout ce qui a trait aux conditions du marché. En comprenant et en évaluant le marché immobilier local, votre courtier immobilier peut modifier la stratégie de vente ou d'achat en conséquence.

La dernière chose que vous souhaitez voir se produire, c’est que votre propriété ne se vende pas parce que la stratégie de vente ou d'achat a été mise au point sans tenir compte du fait que vous vous trouvez dans un marché vendeur, acheteur ou quelque part entre les deux (soit dans un marché équilibré). Ou que vous ne payez pas, comme acheteur, la juste valeur.

Comprendre les conditions du marché est aussi simple que comprendre la loi de l’offre et de la demande. Lorsqu’il y a plus de propriétés à vendre que d’acheteurs potentiels, le prix des propriétés baisse. Inversement, lorsqu’il y a moins de propriétés sur le marché que d’acheteurs, le prix des propriétés grimpe. Et lorsque le nombre de propriétés sur le marché est à peu près équivalent au nombre d’acheteurs, on parle de marché équilibré.

Voilà comment le marché immobilier pourrait influencer votre approche à titre de vendeur ou d'acheteur :

Marché vendeur

C’est la position idéale pour un vendeur! Le nombre de propriétés à vendre étant réduit, la concurrence entre les acheteurs joue un certain rôle. Elle peut engendrer des guerres d’enchères qui feront monter les prix.
Vous pouvez vous attendre à vendre votre propriété plus rapidement dans un marché vendeur, et quand viendra le temps de négocier, vous n’aurez peut être pas à faire de compromis sur des conditions désavantageuses exigées par l’acheteur.

Marché acheteur

À titre de vendeur, votre situation devient un peu plus délicate dans un marché acheteur. Sur ce marché, vous êtes confronté à une concurrence accrue de la part des autres vendeurs. Votre propriété peut rester plus longtemps sur le marché, ce qui donne à l’acheteur une plus grande marge de manœuvre. Attendez vous à vendre un peu moins cher et à faire des compromis ou à accepter des offres conditionnelles beaucoup plus facilement que vous ne le feriez dans un marché vendeur.

Marché équilibré

Vendre dans un marché équilibré devient un exercice beaucoup plus prévisible. Puisque le nombre de vendeurs et d’acheteurs est équilibré, le prix des propriétés se stabilise et l’ambiance devient plus détendue pour les deux parties dans la transaction.

Communiquez avec un courtier immobilier de l'équipe Toit & Vous pour savoir comment il compte mettre votre propriété en marché sur le marché immobilier actuel.

mardi 17 avril 2012

Le RAP


Le RAP

Le RAP vous permet de faire d'une pierre deux coups !
Le Régime d'accession à la propriété (RAP) est un programme gouvernemental qui permet aux nouveaux acheteurs comme vous d'accéder à l'autonomie financière. Vous pouvez ainsi devenir propriétaires tout en accumulant des fonds pour votre retraite en optant pour un régime enregistré d'épargne-retraite (REER).

Le RAP convient-il à ma situation ?
Il convient à la plupart des foyers. Avec le RAP, votre rêve de devenir propriétaire se concrétise tout en vous permettant d'épargner des milliers de dollars en remboursement d'impôt. Pour des conjoints qui travaillent, les remboursements pourraient se chiffrer entre 10 000 $ et 21 000 $, une somme amplement suffisante pour assurer l'achat de votre première maison. Le RAP permet à chaque contribuable de retirer jusqu'à 20 000 $ non imposables de leur régime enregistré d'épargne-retraite dans le but d'acquérir une propriété.

Qu'arrive-t-il si je n'ai jamais contribué à un REÉR ?
Vous pourrez toujours profiter du Régime d'accession à la propriété, dans la mesure où vous gagnez ou avez déjà gagné un revenu vous donnant droit de contribuer à un REER. En contribuant dans la plus grande mesure à votre REER, vous obtenez d'importants remboursements d'impôts !


Qu'arrive-t-il si je ne dispose pas de l'argent nécessaire pour contribuer à un REER ?
Il est très facile d'investir jusqu'à 20 000 $ dans votre REER, car les contributions non effectuées depuis 1991 peuvent être récupérées et déductibles. De plus, en choisissant un prêt temporaire de 90 jours consenti par votre institution financière, vous disposez d'un montant que vous pouvez rembourser en puisant dans les fonds de votre REER. Vous obtenez ainsi votre déduction fiscale en toute légalité. Par la suite, vous disposez de près de 18 ans pour réinjecter les fonds dans votre REER, et ce, sans intérêt. Il s'agit d'une méthode simple ; les résultats, eux, sont formidables !

Comment puis-je obtenir plus d'information au sujet du RAP ?
Consultez un agent RE/MAX® de votre région : il a reçu une formation complète axée sur le RAP afin de faciliter vos démarches dans l'acquisition de votre maison. Il vous fournira de plus amples renseignements sur ce généreux programme gouvernemental.