mardi 4 octobre 2016

Se relever les manches ou embaucher un professionnel? Là est la question...



Vous pouvez littéralement passer des mois à réfléchir si vous voulez économiser de l'argent en faisant un projet de rénovation de votre maison vous-même ou si vous cassez la tirelire et embauchez un pro.

En fait, c’est souvent cette indécision paralysante qui décourage tant de propriétaires. Incapable de choisir l’un de ces scénarios, ils n’en choisissent aucun.

Au lieu de vous dire quoi faire, cet article soulève les raisons principales pouvant justifier l'embauche d'un pro versus l’auto-réalisation: les implications psychologiques, les obstacles, les avantages, et autres. Si vous envisagez tout type de projet de taille, vous devriez consacrer quelques minutes pour réfléchir à ces questions.

1. Puis-je maintenir ma motivation pendant une longue période de temps?
Vous avez un désir incontrôlable de faire tomber les murs intérieurs? De rénover une cuisine entière? Ou trouvez-vous que la peinture de la chambre du bébé, un bon dimanche, titille votre fibre de “rénovateur Rona”? Il est important d'évaluer la longévité de votre motivation avant de sortir votre pinceau ou de faire virevolter votre masse de démolition.
Parfois, le matin, le café vous motive à entreprendre un projet plus grand que votre avatar de fin de journée ne le voudrait vraiment.
Recommandation: Commencer par certains petits projets avant tout, pour vous assurer que vous voulez vraiment auto-réaliser (DIY) avant d'aborder de grands projets.

2. Suis-je à l’aise d’avoir des étrangers chez moi?
Ils sont dans votre maison pour vous aider, mais dans le processus, ils mettent votre maison sans dessus dessous. Et la gestion des équipes de travail dans votre maison est une responsabilité qui peut être assez lourde.
Il ne faut pas sous-estimer l'impact de quatre ouvriers suspendant du placoplâtre dans votre maison pour une semaine d’affilé.
Recommandation: Décider à quel point vous pouvez tolérer le manque de contrôle dans votre maison avant d’y inviter les travailleurs.

3. Quel est mon niveau de compétence? Honnêtement!!??
Vous avez le pouvoir d’entreprendre tout projet de rénovation imaginable. Une personne qui sait à peine brancher une cafetière est capable d'apprendre à refaire toute une cuisine.
Cependant, rappelez-vous que votre cuisine est votre salle de classe. Alors que vous apprenez à distinguer les fils sous tensions du neutre, la cuisine est un champ de bataille et vous laver la vaisselle avec un tuyau d'arrosage sur la pelouse du jardin.
Recommandation: Assurez-vous que vous avez le niveau de compétence approprié (ou pouvez les apprendre assez rapidement) pour mener le projet à terme.

4. Ai-je le temps?
Refaire le carrelage de la salle de bain est une chose. Refaire le carrelage de la salle de bains à 21h30 après une journée complète de conférences téléphoniques et le couché des enfants est une autre chose. Et rappelez-vous, vous avez aussi une vie à vivre.
Recommandation: savoir à l'avance combien de temps vous voulez mettre dans un projet avant de le démarrer.

5. Est-ce que je déteste la poussière?
Parfois, il semble que 90% de remodelage de la maison est la démolition. Vous passez trois jours à arracher le vieux plancher de la cuisine et un jour d'installer le nouveau.
D'autres tâches qui ne nécessitent pas de démolition peuvent aussi être salissant, comme la peinture extérieur de votre maison avec un pulvérisateur de peinture, le tirage de joints ou le plâtrage de trous, etc.
Recommandation: Si vous ne pouvez pas supporter la poussière et le fouillis, cela est suffisant pour embaucher un pro pour un projet.

6. Ai-je les moyens financiers?
L'argent, ou l'absence de celui-ci, motive l’auto-bricoleur.
Bien qu'il y ait une certaine satisfaction à remplacer votre porte d'entrée par vous-même ou la pose d'un nouveau plancher de cuisine, la plupart des bricoleurs embaucheraient s’ils avaient assez d'argent pour le faire.

Recommandation: Si vous avez l’argent nécessaire et que le projet a l'air très compliqué et impliquant, envisagez l'embauche d'un pro.